Dictionnaire des dominicains : nouvelles notices sur l’histoire religieuse de Marseille et de la Provence

L’AFHRC signale la publication de nouvelles notices du Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Dominicains des provinces françaises (XIXe-XXe siècles) que dirigent Tangi Cavalin et Nathalie Viet-Depaule.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le catholicisme français connaît une effervescence missionnaire dont Marseille est un des lieux privilégiés. Parmi les multiples acteurs, clercs et laïcs, qui font de la cité phocéenne un terrain d’expérimentation apostolique, les dominicains occupent, à côté des prêtres de la Mission de France et des jésuites, une place de choix qui ne se réduit pas à la célèbre figure de Jacques Loew. Des années 1950 aux années 1970, le couvent de la rue Edmond-Rostand et son annexe de La Cabucelle abritent une communauté aux options cohérentes qui reconnaît dans la mission ouvrière la fine pointe de ses engagements : les itinéraires de Max Bart (1914-1998), Jean Pruneau (1918-1998) et Jacques Cortade (1923-2018) illustrent cette présence des frères prêcheurs à Marseille et la manière dont elle s’articule aux lieux de l’identité dominicaine en Provence que sont le couvent de Saint-Maximin et le sanctuaire de la Sainte-Baume.

Il s’agit des notices biographiques de :

Max Bart :

https://journals.openedition.org/dominicains/2198

Jean Pruneau :

https://journals.openedition.org/dominicains/2199

Jacques Cortade :

https://journals.openedition.org/dominicains/2204


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.