Alain Denizet, Le roman vrai du curé de Châtenay, 1871-1914

Enfant de la campagne beauceronne, Joseph entre au petit séminaire en 1884 à l’âge de 13 ans. Élève brillant, il poursuit ses études au grand séminaire jusqu’à son ordination. À 27 ans, il est nommé curé de Châtenay. Pour tous, paroissiens et supérieurs, il est un prêtre modèle. Mais sans aucune explication, sans le moindre indice, il disparaît le 24 juillet 1906.

Montée en épingle dans le contexte de la loi de Séparation des Églises et de l’État, l’affaire fait les choux gras de la presse. D’autant que face à l’incurie de l’enquête officielle, les titres à sensation dépêchent sur place mage indien, hypnotiseur et dompteur de hyène afin d’élucider ce qui est devenu « le mystère de Châtenay » : crime, ou fugue ?

Le 24 septembre, deux mois après la disparition du curé, la famille se résout à une cérémonie funèbre. Sans cercueil : le corps est resté introuvable.

Au-delà des incroyables rebondissements de ce fait divers, ce livre interroge sur le pouvoir de la presse et l’influence des religions sur les hommes et sur les femmes. Il pose aussi des questions qui sont toujours d’actualité : le célibat des prêtres, la chasteté et le devenir des enfants des prêtres.

Alain Denizet, Le roman vrai du curé de Châtenay – 1871-1914, Ella éditions, avril 2021, 380 pages, 20 €. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search