Parution : Marie-Dominique Chenu, biographie par Etienne Fouilloux

Qui mieux que le dominicain Marie-Dominique Chenu a su incarner au XXe siècle la figure du théologien catholique engagé, voire, pour certains, celle du franc-tireur dans l’Église ? C’est au prix d’une solide formation que celui-ci, devenu religieux à 18 ans, a pu déployer une grande inventivité intellectuelle et spirituelle. Artisan d’une nouvelle lecture du thomisme et de la redécouverte de la dimension historique en théologie, il participe au renouveau qui va poser les jalons du futur concile Vatican II. Soutien du mouvement des prêtres-ouvriers, il n’hésite pas à élaborer une « théologie du travail », quitte à subir un temps les sanctions de sa hiérarchie. Expert au concile Vatican II, cet homme de réseaux multiples se montrera particulièrement sensible aux questions sociales à travers ses liens avec l’Action catholique ouvrière et le journal Témoignage chrétien.

Etiene Fouilloux, Marie-Dominique Chenu, Paris, éditions Salvator, 2022. 

 

 



Citer ce billet
afhrc (2022, 7 septembre). Parution : Marie-Dominique Chenu, biographie par Etienne Fouilloux. Carnet de l’Association française d’histoire religieuse contemporaine. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/arrh

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search