AAC Femmes missionnaires en terres d’islam (XIXe-XXIe s.)

APPEL À COMMUNICATION

COLLOQUE CREDIC : ROME

18-21 novembre 2024

Casa Valdese

et

Centre Saint Louis de France

Près le Saint-Siège

Directeurs scientifiques : Chantal Verdeil (Inalco/CERMOM)

&

Didier Galibert (LAM Sciences Po Bordeaux)

Titre :

Femmes missionnaires en terres d’islam :

enracinements, limites, mutations

(début XIXe siècle – début XXIe siècle)

Mots clés : missions religieuses, pratiques missionnaires, femmes, congrégations féminines, filles, enfants, familles, mixité, auxiliaires, mariage, islam, réformisme musulman, émancipation, genre, prostitution

Aires géographiques : Missions religieuses dans les mondes musulmans (monde arabe et Moyen-Orient), Afrique, Asie

Périodes : du début du XIXe siècle à nos jours

Les femmes missionnaires en terres d’islam :

Dans les années 1930, les sœurs de Saint-Joseph de l’Apparition installées à Naplouse (Palestine alors sous Mandat britannique) s’indignent de la « situation d’infériorité » des femmes musulmanes de la ville. Les inégalités de la société musulmane leur apparaissent de façon flagrante et la vie des femmes, tôt mariées, usées par le travail (dans les catégories les plus pauvres de la population) ou recluses chez elles (dans la bonne société) peu enviable. Pourtant, à la fin de l’Empire ottoman, la plupart des missionnaires chrétiens œuvrant dans l’Empire étaient des femmes : dans ces sociétés inégalitaires et perçues comme si défavorables aux femmes, les missionnaires femmes ont su se faire accepter et ont pu développer leur apostolat.

En dépit de cette supériorité numérique, l’action des femmes missionnaires a été moins étudiée que celle des hommes. Depuis quelques années, de nombreux travaux ont permis un rééquilibrage. Ils se sont intéressé notamment aux modalités de l’apostolat des femmes missionnaires : comme les hommes, les femmes tenaient des écoles et travaillaient dans des hôpitaux (comme infirmières plus que comme médecins) ou les dispensaires. Comme les hommes, elles ont pris part à des actions de bienfaisance (charitables) et/ou humanitaires. Plus que les hommes, les femmes sont réputées avoir davantage accès à l’intimité des foyers et des familles : elles interviennent (ou tentent de le faire) dans les mariages. Elles sont aussi plus proches des enfants (qu’elles baptisent parfois in articulo mortis), de femmes (prostituées) ou d’hommes (esclaves, prisonniers) vivant en marge des sociétés. Les recherches ont aussi scruté l’influence de ces femmes missionnaires sur la place des femmes dans les sociétés locales et musulmanes : en quoi ont-elles contribué à leur émancipation ? Plus récemment, les études de genre ont contribué à renouveler ces questionnements : quelle vision des femmes, des hommes et de leurs rôles sociaux respectifs, ont les femmes missionnaires ? De quelle conception de la féminité ou de la masculinité se font-elles les vecteurs ? D’autres domaines restent à explorer : l’identité et la sociologie de ces femmes missionnaires comme de leurs auxiliaires restent méconnues. Leur influence sur les sociétés pourvoyeuses de missionnaires n’a pas été beaucoup étudiée : quelles images de l’islam, des musulmans et des musulmanes véhiculaient ces femmes missionnaires auprès de leur société d’origine ?

Ces différentes interrogations guideront les participations au colloque dont l’objectif est d’interroger cette double singularité, celle de la mission « au féminin » et celle de la mission en terres d’islam.

Cadre chronologique

Le cadre chronologique est volontairement vaste pour ne pas se limiter aux missions inscrites dans un cadre colonial, afin de réfléchir aux transformations de l’apostolat missionnaire dans le cadre des États indépendants. On s’efforcera enfin de saisir la spécificité des enracinements liés aux flux missionnaires les plus contemporains, par exemple ceux liés aux initiatives néo-pentecôtistes en direction des sociétés musulmanes.

Cadre géographique

Il est aussi large pour éviter de se limiter au monde arabe ou au Moyen-Orient et approcher les terres d’islam dans toute leur diversité. L’intérêt du colloque est de décloisonner des approches souvent pensées par « continent » dans une perspective comparative.

Conceptualisation

On évitera une approche reposant sur une vision essentialisée et désincarnée de l’islam pour mettre en lumière les rencontres de ces missionnaires avec les musulmanes ou les musulmans : il s’agit de privilégier les situations concrètes et vécues.

Langues de travail : français et anglais.

Les propositions de communication (accompagnées d’une courte notice biographique et d’un résumé) seront envoyées à Didier Galibert (galibertdidier@orange.fr) et Chantal Verdeil (chantal.verdeil@inalco.fr) avant le 30 avril 2024.

Éléments de bibliographie

Coll. Femmes en mission, actes de la XIE session du CREDIC à Saint-Flour (1990), Lyon, Éditions Lyonnaises d’Art et d’Histoire, 1991.

Matthieu Bréjon de Lavergnée et Magali Della Sudda, Genre et christianisme, Plaidoyers pour une histoire croisée, Bibliothèque Beauchesne, Paris, 2014.

Christian Chanel, « Femmes, missionnaires et suédoises en terre d’islam. Une mission protestante à Bizerte au début du XXe siècle », in Chantal Verdeil (dir), Missions chrétiennes en terre d’Islam, Turnhout, Brepols, 2013, p. 283-363.

Anne Cova et Bruno Dumons (dir.), « Femmes, genre et catholicisme, Nouvelles recherches, nouveaux objets (France, xixexxe siècle) », Chrétiens et Sociétés, coll. « Documents et Mémoires », 17, 2012, p. 181-203.

Sarah A. Curtis, Civilizing Habits: Women Missionaries and the Revival of French Empire, Oxford, Oxford University Press, 2010.

Sarah A. Curtis, « L’autre visage de la mission : les femmes », Histoire et missions chrétiennes 16, 2011.

Isabelle Dasque, « Les filles de la charité et la présence française en Orient, l’émergence d’une diplomatie charitable à Constantinople (1839-1914) », in Matthieu Bréjon de Lavergnée (dir.), Des filles de la Charité aux Sœurs de Saint-Vincent de Paul, quatre siècles de cornettes (XVIIe-XXe siècle), Paris, Honoré Champion, 2016, p. 229-252.

Ellen Fleischman, “Evangelization or Education: American Protestant Missionaries, the American Board, and the Girls and Women of Syria (1830-1910)”, in Ellen Murre-Van den Berg (ed.), New Faith in Ancient Lands, Western Missions in the Middle East in the Nineteenth and early Twentieth Centuries, Brill, Leiden-Boston 2006, p. 263-280.

Guli Francis-Dehqani, “CMS Women Missionaries in Persia: Perceptions of Muslim Women and Islam, 1884-1934”, inKevin Ward & Brian Stanley (eds.), The Church Mission Society and World Christianity, 1799-1999, Richmond, UK, 2000, p. 91-119.

Claire Fredj, « Une mission impossible : l’Église d’Afrique et la conversion des ‘indigènes’ (1830-1920) », in Chantal Verdeil (dir), Missions chrétiennes en terre d’Islam, Turnhout, Brepols, 2013, p. 163-229.

Claire Fredj, « Une présence hospitalière en territoire colonial, Les filles de la charité en Algérie (1842-1962) », in Matthieu Bréjon de Lavergnée (dir.), Des filles de la Charité aux Sœurs de Saint-Vincent de Paul, quatre siècles de cornettes (XVIIe-XXe siècle), Paris, Honoré Champion, 2016, p. 447-474.

Julia Hauser, German Religious Women in Late Ottoman Beirut: Competing Missions, Brill, Leiden, 2015.

Colette Houbouyan, Les Arméniennes de l’Empire ottoman à l’école de la France (1840-1915) : stratégies missionnaires et mutations d’une société traditionnelle, Paris, Les éditions du Cerf, 2020.

Claire Kaczmarek et Claude Prudhomme, Professions missionnaires, Vocations, transferts, expérimentations, inventions (XIXe-XXIe siècles), Paris, Karthala, collection Histoire des mondes chrétiens, 2023.

Annie Lenoble-Bart, Missionnaires et Églises en Afrique et à Madagascar (XIXe-XXe siècle). Anthologie de textes missionnaires, Brepols, Turnhout (Belgique), 2015.Renate Lunde, “Building Bonny Babies, Missionary Welfare Work in Cairo, 1912-1950”, in Nefissa Naguib & Inger Marie Okkenhaug (eds.), Interpreting Welfare and Relief in the Middle East, Leiden, Brill, 2008, p. 83-106.

Michael Marten, “Independent Women Missionaries in the Scottish school in Jaffa, 1916-1936: identifiying subaltern narratives”, in Nefissa Naguib & Inger Marie Okkenhaug (eds.), Interpreting Welfare and Relief in the Middle East, Leiden, Brill, 2008, p. 107-128.

Inger Marie Okkenhaug, “A Danish corner in the heart of Lebanon”, Mélanges de l’École française de Rome – Italie et Méditerranée modernes et contemporaines, N°134-2, 2022, 251-266 ; URL : http://journals.openedition.org/mefrim/12487 

Inger Marie Okkenhaug, “Women on a Mission ! Scandinavian Welfare and the Armenians in the Ottoman Empire, 1905-1917”, in Nefissa Naguib & Inger Marie Okkenhaug (eds.), Interpreting Welfare and Relief in the Middle East, Leiden, Brill, 2008, p. 57-81.

 

Chantal Paisant (dir.), La mission au féminin, témoignages de religieuses missionnaires au fil d’un siècle (xixe-début xxe), Turnhout, Brepols, 2009.

Joanna Ros, « L’éducation des filles. Une mission des filles de la Charité à Tripoli de Syrie de 1863 à 1914 », (Master diss., Sorbonne Université, 2019).

Ossila Saaïdia, « La mission auprès des musulmans : le cas de l’Algérie au milieu du XIXe siècle », in Oissila Saaïdia et Laurick Zerbini (dir.), L’Afrique et la mission. Terrains anciens, questions nouvelles avec Claude Prudhomme, Paris, Karthala, 2016, p. 73-86.

Élisabeth Schmidt, La tristesse des abandons. Souvenirs d’une femme pasteur dans la guerre d’Algérie, 1958-1963, Préface et édition de Gabrielle Cadier et Vincent Duclert, Paris, Armand Colin/Documents, 2012.

Heather Sharkey, American Evangelicals in Egypt, Missionary Encounters in an Age of Empire, Princeton University Press, 2008.

Jacques Thobie, Les intérêts culturels français dans l’empire ottoman finissant, l’enseignement congréganiste, deux volumes, Les éditions Isis, Istanbul, 2022.

Bernadette Truchet et Jean-François Zorn, Hommes et femmes en mission (XIXe-XXe siècle). Entre partage et confrontation,Paris, Karthala, collection Histoire des mondes chrétiens, 2018.

Chantal Verdeil, « La sœur, le prêtre et les mariés : lecture genrée d’une source missionnaire (1936) », in Matthieu Bréjon de Lavergnée et Magali Della Sudda (dir.), Genre et christianisme, Plaidoyers pour une histoire croisée, Bibliothèque Beauchesne, Paris, 2014, p. 127-151.



Citer ce billet
afhrc (2024, 19 mars). AAC Femmes missionnaires en terres d’islam (XIXe-XXIe s.). Carnet de l’Association française d’histoire religieuse contemporaine. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w1km

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search