Colloque. La coexistence confessionnelle en France et dans les mondes germaniques

Du 18 au 20 octobre 2012, se tiendra à Strasbourg un colloque international portant sur La coexistence confessionnelle en France et dans les mondes germaniques du Moyen Âge à nos jours. Il est organisé par la Société d’histoire religieuse de la France, l’université de Strasbourg (EA ARCHE) et l’Institut universitaire de France.

Programme :

Jeudi 18 octobre / Après-midi
Présidence de séance : Jean-Marie Husser, université de Strasbourg.

14h00 : Ouverture du colloque.
Nicolas Bourguinat, directeur de l’équipe d’accueil ARCHE.
Catherine Vincent, présidente de la Société d’histoire religieuse de la France.

Catherine Maurer, université de Strasbourg : Introduction.

15h : Réactions à la coexistence : regards mutuels

Benoît-Michel Tock, université de Strasbourg : Les Juifs dans l’hagiographie chrétienne des XIe et XIIe siècles.
Uwe Brunn, université de Montpellier : Le spectre de l’anti-Église cathare. Naissance du thème de l’Église en dehors de l’Église catholique (XIIe-XIIIe siècles).
Élisabeth Clementz, université de Strasbourg : Catholiques, protestants et assistance en Alsace au XVIe siècle.
Pause. Reprise à 17h.
Julien Léonard, université de Lorraine : Les « hommes de Dieu » face à la coexistence dans une ville triconfessionnelle : l’exemple de Metz au XVIIe siècle.
Annette Jantzen, université d’Aix-la-Chapelle : Le clergé catholique en Alsace pendant la Première Guerre mondiale : question nationale, confession et dictature militaire.

18h30 : Conférence.

Francis Rapp, membre de l’Institut et université de Strasbourg : Les Vaudois, une Église dans l’Église, entre coexistence et persécutions.

Vendredi 19 octobre / Matinée
Présidence de séance : Bernard Barbiche, École nationale des Chartes, président d’honneur de la Société d’histoire religieuse de la France.

9h : Modalités de la coexistence : débats, confessionnalisation, conversions

Olivier Marin, université Paris XIII : Pourquoi débattre avec les Hussites : le tournant stratégique bâlois à la lumière du Tractatus super justificatione vocationis Bohemorum (1432).
Dagmar Freist, université Carl von Ossietzky, Oldenbourg : « Sie getraueten sich auch in ihrer Religion seelig zu werden » : « Eigensinn » (Obstinacy), religious subjectivation and confessionalisation in early modern Germany.
Bertrand Forclaz, université de Neuchâtel et Université de Genève : La coexistence au prisme des écrits personnels : le Mémoire d’Abraham Chaillet (1614-1673).
Pause et reprise à 11h15.
Matthias Schnettger, université Johannes Gutenberg, Mayence : « … col suo esempio molti si potrebbero movere ». Princely conversions in the 17th and 18th centuries.
Christophe Duhamelle, EHESS , Paris : Les deux Pâques de 1724 : coexistence et distinction.

Vendredi 19 octobre / Après-midi
Présidence de séance : Marc Venard, université Paris Ouest Nanterre, président d’honneur de la Société d’histoire religieuse de la France.

14h : Inscrire la coexistence dans l’espace

Rolf Grosse, Institut historique allemand, Paris : Paris et Cologne au XIIe siècle : l’âge d’or des communautés juives ?
Loïc Chollet, université de Neuchâtel : D’une cohabitation à l’autre : controverses autour des Chevaliers Teutoniques et de la Samogitie, dernière province païenne d’Europe (1398-1417).
Laurent Jalabert, université de Lorraine : Territoire, droit seigneurial et coexistence confessionnelle aux marges occidentales du Saint-Empire (XVIe-XVIIIe siècle).
Pause et reprise à 16h30.
Kaspar von Greyerz, université de Bâle : La coexistence confessionnelle dans différentes régions de Suisse aux XVIe et XVIIe siècles.
Claude Muller, université de Strasbourg : Une croix et trois cultes. L’Alsace, un laboratoire multiconfessionnel au XIXe siècle ?
Sarah Scholl, université de Genève : Les effets paradoxaux de la mixité religieuse : le laboratoire genevois et la naissance d’une laïcité chrétienne.

Samedi 20 octobre / Matinée
Présidence de séance : Marc Aoun, université de Strasbourg.

9h00 : Vivre la coexistence ? Tolérances – Intolérances

Jérémie Foa, université de Provence, Aix-Marseille I : L’autre sans vie ou la vie sans l’autre? L’impossible coexistence confessionnelle entre catholiques et huguenots au début des guerres de Religion (1562-1572).
Frank Muller, université de Strasbourg : Artistes et intellectuels dans la lutte pour la tolérance dans les débuts des Provinces-Unies et à la cour de Rodolphe II à Prague (v. 1580-v. 1610).
Olaf Blaschke, université Ru precht Karl, Heidelberg : The 19th century : A second confessional age or second age of confessionalism ?
Pause et reprise à 11h15.
Céline Borello, université de Haute Alsace, Mulhouse : Entre tolérance et intolérance catholico-protestante : la convivance du second XVIIIe siècle français.
Claire de Galembert, CNRS/ENS Cachan : La coexistence religieuse en monde carcéral en France aujourd’hui.
Yves Krumenacker, université Jean-Moulin-Lyon III et IUF : Conclusions.

Lieu : Salle des conférences, Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA), 5 allée du General Rouvillois, 67083 Strasbourg

Contact : catherine.maurer@unistra.fr

Programme : Programme Coexistence


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search