Qu’est-ce que l’AFHRC ?

Fondée en 1974, principalement à l’initiative de Jean-Marie Mayeur et de Jacques Gadille, l’Association française d’histoire religieuse contemporaine a pour but de « favoriser les progrès de la recherche et de la diffusion de ses résultats, d’établir à cette fin une collaboration avec les chercheurs d’autres disciplines » (article 3 des statuts). Elle a été présidée par :

Jean-Marie Mayeur (1975-1978)

Jacques Gadille (1978-1981)

Gérard Cholvy (1981-1984)

Etienne Fouilloux (1984-1987)

André Encrevé (1987-1990)

Jean-Dominique Durand (1990-1993)

Nadine-Josette Chaline (1993-1996)

Jacques Prévotat (1996-1999)

Claude Prudhomme (1999-2002)

Philippe Boutry (2002-2005)

Jacques-Olivier Boudon (2005-2008)

Jacqueline Lalouette (2008-2011)

Dominique Avon (2011-2014)

Christian Sorrel (2014-2017)

L’Association française d’histoire religieuse contemporaine organise une journée d’étude annuelle le dernier samedi de septembre et édite un bulletin désormais annuel. Le bureau de l’Association compte neuf membres qui  assurent l’organisation de la journée d’étude et s’occupent de l’édition du bulletin d’information annuel. Composition du bureau actuel :

Isabelle Saint-Martin, présidente, directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études ;
Olivier Sibre, trésorier, agrégé d’histoire (lycée Romain Rolland, Ivry-sur-Seine), chargé de séminaire Master Relations Internationales (Paris II-Paris IV), Asie contemporaine ;
Anne Jusseaume, secrétaire, chercheuse post-doctorante, LabEx EHNE (UMR Sirice, Paris I-Paris IV), chercheuse associée au CHSP ;

Nicolas Champ, maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne ;

Olivier Chatelan, maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3 ;

Charles Mercier, maître de conférences à l’Université de Bordeaux  ;

Florian Michel, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne;

Yann Raison du Cleuziou, maître de conférences à l’Université de Bordeaux ;

Sarah Scholl, chercheuse post-doctorante, Fonds national suisse de la recherche scientifique ;

Chantal Verdeil, maître de conférences à l’Institut national des Langues et Civilisations orientales.

En 2011, l’AFHRC compte environ 250 membres, répartis entre la France, l’Europe (Belgique, Portugal, Italie, Suisse) et l’Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis). Représentation cartographique des lieux de résidence des membres : Carte-AFHRC-2011.